TAYAKI

NARRATIVE DU PROJET

Résumé du projet

Pertes et dommages liés à l’impact du changement climatique dans la région de Kabak. 

La situation dégradée de Kabak affecte directement les conditions de vie à plusieurs niveaux. L’accès limité à l’eau potable affecte gravement la santé et l’hygiène des populations locales, notamment les plus vulnérables (bébés, enfants, femmes enceintes, personnes âgées, etc.). Certains habitants doivent marcher 10 km pour aller chercher de l’eau pendant la saison sèche, car les puits sont devenus saumâtres. La perte de terres agricoles crée des conflits potentiels sur l’utilisation, l’utilisation et la propriété des terres avec les voisins. Une production agricole limitée entraîne une perte de revenus. Sans possibilités de diversification agricole, les agriculteurs sont moins résistants aux fluctuations météorologiques et saisonnières. Il existe peu ou pas d’opportunités alternatives de développement économique, telles que la transformation de produits agricoles ou la création de PME.

Avec cette élévation du niveau de la mer, le long des zones côtières, a considérablement aggravé les conditions de vie des personnes les plus vulnérables, vivant de leurs moyens de subsistance, jusqu’à ce qu’elles deviennent tout simplement inhabitables, et même disparaissent. Cependant, il est difficile de quantifier le nombre de ces migrants climatiques puisque la législation nationale n’offre pas de protection à ceux qui s’exilent pour cette raison. Dans ce contexte, pour le développement de ce projet, notre équipe a effectué trois visites de terrain pour se faire une idée de l’impact terrible du changement climatique, mais aussi pour consulter les personnes impactées aussi bien à KABAK qu’à TAYAKI (site de mise en œuvre du projet) notre côté projet pour mieux mesurer les problèmes auxquels ils sont confrontés et s’accorder sur des mesures judicieuses pour renforcer leur résilience face à l’élévation du niveau de la mer.

Tayaki (site de mise en œuvre du projet)

Carte géographique de Tayaki
La carte de Tayaki

TAYAKI est un petit village côtier, enclavé et faisant partie du district de Kobaya dans la commune de Ratoma. Il est situé à environ 3 km du continent. Ses habitants vivent principalement de l’agriculture. Manque cruel d’eau potable, absence d’hôpitaux, d’écoles, et même d’électricité. Pourtant, environ 1000 âmes vivent dans cette zone perdue, selon les estimations. Pour se rendre à Tayaki, il faut marcher et arpenter un chemin long de plusieurs kilomètres. Les habitants, pour la plupart des paysans, pratiquent la riziculture et la pêche. Ils sont obligés de parcourir des kilomètres pour évacuer leurs produits. Ce projet y sera mis en œuvre pour soutenir les déplacés de Kabak et accompagner la communauté dans sa lutte contre le changement climatique.

Lors de la COP27, GT2050 a été lauréat d’une subvention, suite à un appel dans tous les pays en développement sur les pertes et les préjudices associés au changement climatique, c’est dans ce contexte que GT2050 a lancé ce projet en place pour sensibiliser et en renforçant les capacités et les connaissances des Organisations de la Société Civile autour des pertes et des dommages dus aux impacts et préjudices du changement climatique en Guinée en général et en particulier dans la zone de Kabaki. Ce projet est financé par Loss and Damage Youth Coalition (LDYC).

BUT GÉNÉRAL 

Ce projet contribuera à améliorer la compréhension et la résilience des communautés vulnérables déplacées par le changement climatique.

Pour comprendre comment nous envisageons d’aider à réduire les vulnérabilités au sein de la communauté déplacée, veuillez trouver ci-dessous nos objectifs, résultats.

Objectifs du projet 

  • Objectif global 1 (OG1) : Sensibiliser et renforcer les capacités des OSC sur les questions liées aux pertes et aux dommages dus aux impacts et préjudices du changement climatique en Afrique.
  • Objectif global 2 (OG2) : Mobiliser les OSC pour qu’elles participent au processus de dialogue sur les pertes et les dommages dus aux impacts et aux préjudices du changement climatique.
  • Objectif global 3 (OG3) : Aider financièrement à construire des abris, des latrines, un forage pour les familles déplacées dans l’une de leurs nouvelles résidences.

RÉSULTATS

  1. Les parties prenantes concernées identifiées ont renforcé leurs capacités sur le concept de pertes et dommages associés au changement climatique et les décideurs politiques se sont engagés à aborder la question des pertes et dommages au niveau politique ;
  2. La perception des parties prenantes sur les impacts des pertes et dommages associés au changement climatique a été améliorée en raison d’un certain nombre de couvertures médiatiques sur la question ;
  3. Le ministère de l’Environnement et du Développement durable a renforcé son influence stratégique avec une nouvelle note d’orientation.
  4. Les familles déplacées sont aidées financièrement pour construire des abris, des latrines, un forage pour les familles déplacées dans l’une de leurs nouvelles résidences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published.

RÉSOLVEZ CETTE OPÉRATION POUR CONTINUER *Captcha loading...

Send this to a friend