IMG-photo_famille

Cérémonie du lancement du projet “RENFORCER LA RÉSILIENCE DES COMMUNAUTÉS FACE À LA MIGRATION CLIMATIQUE INTERNE EN BASE GUINÉE ; Projet de Réinstallation et de Réinsertion des déplacés climatiques de Kabaki à Tayaki, République de Guinée”.

Ce 05 avril 2024, l’ONG GreenTransformtion2050 (GT2050) a procédé au lancement de son projet ambitieux d’accroitre la résilience des communautés de Kaback affectées par les pertes et les préjudices associés aux changements climatiques.

Ladite cérémonie a connu la présence de nombreuses personnalités de l’administration publique et privée, de la Société Civile et des communautés bénéficiaires du projet. Elle a tourné essentiellement autour des quatre axes, à savoir : 

  • Le discours de bienvenue des sages de Tayaki et du chef de quartier de KOBAYA ;
  • La présentation de GT2050 et du projet ;
  • Le discours du représentant du Ministre de l’Environnement et du Développement durable ;
  • La pose de la première des infrastructures du projet : deux (2) blocs de six (6) latrines, deux (2) puits améliorés avec un système de pompage et une fumerie de poissons.

À partir de 9 h 30, les invités étaient déjà au siège de GT2050. Pour réduire l’empreinte carbone de cet événement, GT2050 a priorisé le covoiturage pour le déplacement des invités sur le lieu de la cérémonie.  

Une fois sur le site, la maison des jeunes de Tayaki a servi de lieu d’accueil pour la célébration du lancement. La salle était emplie d’excitation. Les membres de GT2050, les partenaires, les ONG, les communautés de Tayaki et les médias se sont rassemblés pour célébrer cette occasion spéciale. Les sourires et les poignées de main ont créé une atmosphère chaleureuse.

Audience de l’évènement, Tayaki

Sans transition, les sages du village de Tayaki ont lancé officiellement la cérémonie. Dans l’allocution, le représentant des sages a exprimé sa joie et sa gratitude envers GT2050 pour avoir pensé à leur communauté et les avoir soutenus avec des infrastructures de base. Il a ensuite mentionné les difficultés auxquelles leur communauté est confrontée (problèmes d’accès à l’eau potable, des soins de santé, des maladies hydriques, tropicales, la montée du niveau de la mer et l’avancée accrue de la salinisation des terres agricoles et manque des services de santé).

Après les mots de bienvenue des sages, M. Alpha Oumar KALOGA, le président de GT2050 a pris la parole en présentant l’équipe de GT2050, suivi d’un rappel des enjeux de la problématique climatique au niveau mondial, continental, régional, sous-régional et national. Il a également fait mention des conséquences du changement climatique sur la vie des communautés riveraines et autochtones.

Il a souligné que « bien que l’accord de Paris stipule que le réchauffement climatique devrait se limiter à 1.5 degré par rapport à l’aire préindustrielle, la terre est en train de bouillir », affirmant que l’année dernière, il y a eu des jours où on a atteint 1,5 degré et en janvier, il y a des jours où on a atteint 1,8 degré. Les pertes et les dommages se produisent lorsque l’adaptation atteint ces limites et a des impacts résiduels irrévocables auxquels nous ne pouvons pas nous adapter. De nos jours, il y a plus de 20 000 mille personnes victimes de pertes et dommages dans le monde, Madagascar est l’un des pays victimes.

Pour terminer, il a adressé un message solennel au gouvernement en rappelant que la réponse globale n’est pas suffisante, et que nous devons nous organiser au niveau local pour comprendre la dynamique et reconnaître le statut des personnes marginalisées.

Allocution de M. KALOGA, directeur de GT2050, Tayaki

À la suite de l’intervention de M. KALOGA, M. Alpha DIALLO (chef du projet) a fait une brève présentation du projet et ses attentes.

En outre, il a rappelé que ce financement de ce projet a été obtenu grâce à un appel à projet au niveau international auquel plusieurs organisations de divers pays avaient participé en 2022. GT2050 avait remporté ce projet à la COP27 en Égypte. 

De plus, le représentant de l’ambassade du Royaume-Uni en Guinée a pris la parole tout en précisant que son ambassade accorde une importance capitale à ce projet et aux questions climatiques dans sa globalité, car cela rentre en droite ligne avec ses objectifs. Il a également fait mention que l’organisation de la COP 26 à Glasgow en Écosse en 2021 témoigne du vif engagement du Royaume-Uni dans la résolution des problématiques climatiques dans le monde.

Allocution du représentant de l’ambassade d’Angleterre, Tayaki

Puis le représentant de Monsieur le Maire de la commune de Ratoma a adressé ses sincères remerciements à l’ONG GT2050 pour son effort dans la résolution des préoccupations des communautés de Tayaki en particulier et des autres en général. À travers sa propre voix, la mairie de Ratoma prévoit la construction d’un Centre de Santé à Tayaki.

Ensuite, le représentant du Haut Conseil des Guinéens de l’Étranger a présenté sa compassion à cette communauté de Tayaki. Il a terminé en remerciant GT2050 pour cette initiative qui a tant de portées sur la survie de cette communauté assujettie et il a plaidé auprès des institutions et gouvernement de venir en aide de cette communauté.

Le représentant de l’ANAFIC a félicité GT2050 pour son combat à la résilience de cette communauté face aux effets du changement climatique. Il dit que l’ANAFIC est prête à financer les projets des mairies qui sont justifiables.

En outre, Le Directeur du Service National Guinéen des Catastrophes et Urgences Environnementales (SNGCUE) s’est exprimé « nous avons dépassé le temps d’adaptation et de l’atténuation, il est temps de se focaliser sur la résilience, car les effets des changements climatiques sont déjà présents ». Il a rappelé qu’en 13 mars, il y a eu une inondation à Kaback et plus 100 maisons été touchées.

Après l’appel à l’action lancée par le Directeur SNGCUE, le représentant de Madame la Ministre l’Environnement et du Développement Durable (M. Cyril Aboly, Conseiller Juridique du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, ou MEDD) a pris la parole en disant « Qu’on peut convaincre les intellectuels avec de la théorie, mais pas les analphabètes » donc, trouvons des solutions durables pour améliorer la condition de vie des communautés tout en ajoutant que « L’écrit est une trace, mais ce qui vient du cœur est sincère » pour dire que chacun doit s’impliquer dans cette question climatique et le MEDD est prêt à aller dans ce sens-là pour accompagner les communautés vulnérables en remerciant les initiateurs de ce projet.

Allocution du Conseiller Juridique

Enfin, le représentant du CNT a commencé par féliciter GT2050 pour l’implication et la participation active des populations de Tayaki dans le processus de ce projet, tout en soulignant que le CNT prend acte à accompagner la réalisation de ce projet.

Ainsi, la séance du lancement officiel du projet s’est clôturée par la pose des premières pierres par les invités, suivie des photos de familles.

 

Pose de la première pierre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published.

RÉSOLVEZ CETTE OPÉRATION POUR CONTINUER *Captcha loading...

Send this to a friend